Comment optimiser la gestion des passages à niveau ?

 

Comment  éviter ces accidents aux croisements route/voie ferrée ?

Pour le train, le problème est d’identifier un obstacle sur la voie : la voiture câle et mets trop de temps à redémarrer.

Alors que mettre en place, en prévention ?

A quelle alternative autre que mettre une enseigne lumineuse à 200m avant le point de croisement : « Attention à votre vitesse, risque fort d’impact » peut-on penser ?

accidentsferres.gif

 

Soit un train avec une vitesse V-train,

Soit D-train la distance entre le nez du train et le passage à niveau,

Soit lg la longueur du train (donnée optionnelle),

Soit D-radar la distance entre le radar et le passage à niveau,

 

Considérons que la vitesse v des véhicules est constante, elle est celle déterminée par le radar,

 

Lors du passage du train de longueur lg dans la zone kilométrique [d1, d2] – et donc pendant une période p, les données V-train et D-train sont communiquées au radar à l’instant t un nombre x de fois,

Pendant cette période  p, le radar (ou le système exploitant) détermine si un véhicule – selon sa vitesse, la distance D-radar et la longueur lg du train – est susceptible de rentrer en collision avec le train,

Pendant cette période p, le premier véhicule qui est élu à la collision provoque l’abaissement de la barrière anticipée Bar-anticipée, et l’abaissement de la barrière existante Bar-cible.

On peut imaginer, pour chaque véhicule élu :

- un message radio à diffuser au véhicule,

- un message GPS à diffuser au véhicule.

 

 

0 commentaire à “Comment optimiser la gestion des passages à niveau ?”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire


Auteur :

noemiecastel


brezhoneger |
Mairie Semur-en-Brionnais I... |
CETTE ANNEE LA ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Blog intéressant
| bdmoche
| my blog